énergéticien

De l’importance des mots et des maux

Les praticiens ont chacun leur façon de travailler, leurs méthodes et leur propre approche de leur art.

Hormis pour quelques disciplines comme l’hypnose ou la Méditation (que je pratique toutes deux), la science moderne n’a pas pour l’instant aucune explication à donner pour un grand nombre de soins alternatifs. Parce qu’il est humain de vouloir comprendre et de pouvoir mettre des mots sur ses pratiques, chacun tente de définir au mieux son art, la plupart du temps en s’appuyant sur le vocabulaire de courants philosophiques et ésotériques, parfois en tentant un rapprochement (souvent malheureux) avec la terminologie scientifique.

C’est la raison pour laquelle des auteurs comme Arnaud Thuly prône l’adoption d’un langage précis et rigoureux dans ce domaine. 

Je le rejoins sur ce point. J’ajouterai cependant, qu’en tant que praticien, je m’efforce d’avoir l’humilité et la franchise d’affirmer que je n’ai pas la science infuse, que je maitrise mon art de manière empirique et grâce au fruit d’une longue expérience, sans pour autant connaitre l’ensemble des mécanismes mis en jeu.

Mais pour un spécialiste de l’accompagnement, est-ce indispensable ? Le plus important n’est-il pas d’exercer auprès du consultant son travail avec sérieux, honnêteté, compassion, tout en ayant la franchise et l’humilité de savoir reconnaître les limites de ses compétences.

De l’importance de fonder un vocabulaire adapté en ésotérisme.

L'accompagnement de fin de vie d'un animal

La fin de vie d'un compagnon animal est une perte et une souffrance à laquelle sont confrontés beaucoup de thérapeutes. Quand la médecine vétérinaire ne peut plus rien, nombre de personnes sont tentées d'espérer un miracle dans les soins alternatifs. Les praticiens intègres et honnêtes doivent toujours avoir l'humilité de reconnaître leurs limites et ne pas se faire passer pour des sauveurs thaumaturges. Cela n'est pas un aveu d'impuissance ou de faiblesse, mais une preuve de respect et d'humanité ; d'autant plus que les soins alternatifs ont leur place dans l'accompagnement de l'être en fin de vie, qu'il soit humain ou animal. Dans le respect de l'éthique et des exigences médicales du patient, qui ne sont jamais du ressort du praticien en soins alternatifs, ce dernier peut être d'un grand secours dans le soulagement des douleurs, la réduction du stress, et le soutien, tant énergétique qu'émotionnel.

Si votre animal est en fin de vie et que vous ne pouvez, ou ne souhaitez, avoir recours à l'euthanasie, songer que votre praticien en thérapie énergétique peut vous aider.

Petite expérience de magnétisme

Si la thérapie énergétique n'est pas reconnue par la science et la médecine occidentale, les effets du magnétisme peuvent néanmoins être mis en évidence avec des expériences simples comme le fameux test de la tomate, que j'ai réalisé pour vous.

Pour le détail de cette expérience, c'est ICI